Google et Huawei travaillent ensemble malgré la guerre commerciale

Google et Huawei travaillent ensemble malgré la guerre commerciale

Un contenu proposé par Test smartphone pliable

La semaine dernière, Huawei a annoncé le lancement de deux produits phares : son dernier smartphone et Track AI, un outil de santé. Grâce à Track AI, les professionnels de santé non formés auront la possibilité de diagnostiquer des problèmes oculaires.





Derrière Track AI se cache TensorFlow, un ensemble de logiciels d’intelligence artificielle développés par Google. D’ailleurs, le porte-parole d’Huawei a confirmé cette collaboration.

Il faut avouer que la collaboration entre Google et Huawei tombe véritablement mal. Depuis des mois, l’administration Trump déploie toutes ses ressources pour discréditer le fabricant d’appareils technologies, et pas seulement sur le territoire américain. L’armée américaine, quant à elle, voit d’un très mauvais œil les efforts de Google en matière d’IA en Chine.

En tant qu’open source, Track AI est accessible à tout le monde où qu’il soit. Google, quant à lui, peut contrôler l’accès à cet outil révolutionnaire.

Un projet né de la collaboration de Huawei avec Google et ses clients

Selon Chris Brummitt, porte-parole du leader mondial des moteurs de recherche, aucun ingénieur de Google n’a travaillé sur la conception et le développement de l’outil Track AI.

Il précise néanmoins que certains clients publicitaires de l’entreprise ont octroyé un soutien marketing au fabricant d’appareils de télécommunications.

« Des équipes travaillent régulièrement avec les clients Google pour exploiter au mieux les possibilités offertes par la technologie, en aboutissant à des idées comme celle-ci », a-t-il expliqué. Pour éclaircir la situation, Sundar Pichai, directeur général de Google, a rencontré le président Donald Trump ainsi qu’un haut responsable militaire.

Un partenariat tissé de longue date

Le partenariat entre Huawei et Google ne date pas d’aujourd’hui. Certains modèles de téléphone utilisent le logiciel Android de Google.

D’autres embarquent des applications populaires, comme Chrome, Search et Maps. Ce n’est pas tout ! En 2015, Huawei a participé à la distribution du Nexus 6P, un téléphone proposé à la vente par Google.

Voilà plus de 10 ans que Google tente de créer des partenariats avec de grandes et de petites entreprises chinoises, comme Huawei. Le lancement de Track AI en est la preuve. Google refuse de révéler le montant de ses revenus en Chine. On sait cependant qu’en 2018, l’Asie représentait près de 15 % du chiffre d’affaires de l’entreprise.












Voir la source